Yan de Paula revient sur son expérience avec Avizio mentoring

Il y a quelques mois, les équipes Avizio accompagnait ses premiers clients sur des missions de Mentoring. Yan de Paula, co-fondateur de Merci Jack, nous livre ses impressions !

07/2021
minutes
Réseau

Avant même son lancement officiel, Avizio mentoring avait effectué ses premiers accompagnements dans plus d’une vingtaine d’entreprises, dont plus d’un tiers ont déjà exprimé le souhait de renouveler la collaboration avec leur mentor. 

Yan de Paula, co-fondateur de Merci Jack a accepté de revenir sur cette collaboration, qu'il n'a pas hésité à renouveler. 

Comment définirais-tu Avizio mentoring ? 

Avizio met en relation les Experts d’un sujet, que ce soit growth marketing, produit etc, avec les problématiques en interne de la boîte. Qu’il s’agisse de problématiques de verticalité, où on veut que les gens soient plus performants, ou de problématiques managériales, si on veut que les gens puissent suivre, manager mieux et avoir une meilleure vision globale de la boîte. 

Sur quels enjeux voulais-tu être accompagné ? 


Je voulais monter en puissance sur la partie Chief Product Officer, qui est une grosse partie de mon boulot.

Même en étant co-fondateur, c’est le rôle que je veux avoir dans ma boîte à long terme. Même si j’avais fait de la direction produit avant, j’ai jamais vraiment été confronté à l’expertise produit autour de la vision stratégique, de la data, etc. Ce sont des choses que je sais très importantes, j’ai beaucoup travaillé dessus, mais je voulais quelqu’un pour m’accompagner et me confronter avec ce qu’il a déjà mis en place et ce qui a marché dans sa boîte. 


Qu’est-ce que tu en retiens, concrètement ?


Premier élément, hyper important, c’est la confrontation des idées.

Donc, penser que son idée est la bonne et confronter ça avec quelqu’un qui a plus d’expérience que toi, c’est hyper cool et hyper important. 

Et, deuxième élément, ça m’a permis de m’assurer sur soit des erreurs que j’allais faire, soit des choses que je pensais, où je n’étais pas sûr et où on m’a dit “oui, c’est bien, fais le, et voici comment je le fais”.


AUTRES ARTICLES DE BLOG

Vous aimerez aussi ...