Interview

Décider de quitter Paris : les bonnes questions à se poser

Dans le contexte actuel, les cadres souhaitant quitter Paris pour s'installer en région sont de plus en plus nombreux et visibles. Mais le process de décision n'est pas toujours simple et seule une poignée passe vraiment le cap. Alors, quelles questions se poser avant de sauter le pas ? Comment s'y prendre concrètement ?

Des projets plus ou moins mûris

Du coup de tête au projet mûrement réfléchi, il y a mille-et-une façons de quitter Paris pour la région.

Parmi les principales raisons, on pourrait lister les suivantes :

  • la recherche d'une meilleure qualité de vie,
  • l'envie de plus d'espace,
  • la lassitude du rythme parfois effréné de la capitale.

Et la folle année 2020 n'a fait qu'accentuer cette tentation de tout plaquer.

Fuir Paris ou avoir un vrai projet en région ?

La réflexion commence par une question toute simple : est-ce que je veux fuir Paris ou construire un vrai projet en région ? Ai-je une ville précise en tête ou suis-je ouvert à plusieurs villes ? Selon la réponse, la démarche ne sera pas la même.

D'après une enquête réalisée auprès de nos Talents avec des envies d'ailleurs, les principales villes recherchées sont, dans l'ordre : Nantes, Lyon, Bordeaux, Marseille/Aix...

3 grands profils de candidats au départ

En deux mots, Avizio est une solution de recrutement qui s'appuie sur un réseau de top managers en région et à Paris. Depuis l'été 2020, nous avons déployé notre service de recrutement en Région pour accompagner les cadres parisiens qui veulent "quitter Paris... mais pas leurs ambitions". On a rapidement pu déterminer 3 profils :

  • Les "fonceurs" : parfois suite à un déclic ou simplement une envie de tout envoyer balader, ils sont déterminés à quitter Paris au plus vite et ont souvent déjà identifié la ville de leur choix. La décision se prend vite et ces profils fonctionnent beaucoup à l'intuition.
  • Les "super préparés" : ils ont énormément anticipé, se sont documentés, ont créé un réseau en local, et se sont déplacés dans la ou les villes de leur choix. La décision suit un processus d'analyse long et méthodique.
  • Les "pourquoi pas" : ils se sont peu documentés sur le sujet, mais le gardent dans un coin de la tête. Ils attendent l'opportunité et LE le job pour passer le cap et entamer des recherches plus avancées.

Une prise de décision par étapes

Quitter Paris est une grosse décision, qui a un fort impact pro comme perso ; qu'on mène ce projet seul, en couple ou en famille. Nous avons voulu comprendre le processus de décision et apporter des idées concrètes pour passer (ou non!) ce cap.

Camille Guise, consultante et coach spécialisée en orientation & transition professionnelle, accompagne les cadres dans ce genre de "grosse décision". Elle rappelle l'importance d'une méthode par le questionnement.

Comprendre ses vraies motivations ... ses peurs et impératifs

Apprendre à se connaître, ça sonne bien philosophique. Pourtant, comme le rappelle Camille : "Souvent, les cadres savent plutôt ce qu'ils ne veulent plus, mais ignorent ce qu'ils souhaitent vraiment ". Or connaître ses leviers de motivation, forces et valeurs permet de construire un projet cohérent et plus durable, qu'une simple fuite de Paris.

Il s'agit aussi de tenir compte de ses contraintes et impératifs (financiers, familiaux, etc) et d'identifier ses peurs : on relève souvent la peur de ne pas trouver un travail intéressant, d'être moins bien payé, de ne pas se faire de réseau local, que son ou sa conjointe ne trouve pas d'opportunité au même moment, etc. De quoi ai-je besoin pour me sentir en sécurité pour m'installer dans une nouvelle vie...ville?

La méthode tête-coeur-tripes

Pour accélérer ce processus de questionnement, Camille recommande notamment l'approche tête-coeur-tripes, particulièrement efficace pour un départ éventuel en région. La méthode vise à aligner idées, émotions et actions et donc de se lancer dans un projet plus cohérent et respectueux de son identité. En effet, "il est difficile de passer de la tête (projet) aux tripes (à l'action), sans tenir compte de son cœur (émotions/identité)".

Passer à l'action, concrètement ?

Une fois ce questionnement effectué, il est important de se confronter au réel ; en se déplaçant dans la ville pour se familiariser avec l'environnement et essayer de se projeter : habitation, cadre de vie, écoles et infrastructures. Ce test de la ville peut se faire avant ou pendant la phase de recherche de poste. C'est aussi l'occasion de se faire du réseau localement et parfois d'identifier sa future entreprise.

Retour d'expérience chez Cdiscount et Indy

Gaëlle Morisson, VP Sales d'Indy (ex georges.tech) a quitté Paris en 2018, un peu sur un coup de tête pour tenter une aventure familiale à Lyon. Elle y a rejoint l'ambitieuse startup lyonnaise Indy à ses débuts et s'est vite faite à sa nouvelle vie sans jamais regretter sa décision : "J'avais envie d'un nouveau décor et mode de vie. En tant que maman, je me sentais un peu à l'étroit à Paris. Et ça s'est croisé avec une super opportunité. Trois semaines plus tard, on était dans la voiture avec nos valises pour partir à Lyon".

À l'inverse, Bastien Giner, aujourd'hui, Head of Innovation Cdiscount à Bordeaux a quitté Paris en 2016. "C'était une démarche assez préméditée en deux temps, je voulais construire une famille, j'avais une envie de Sud Ouest et j'ai commencé à chercher seul, sans trop de réseau. Je me suis ensuite donné 6 mois pour être sûr que ça n'était pas un coup de tête. Puis, j'ai repris mes recherches et j'ai vite trouvé ce projet. Sa femme l'a rejoint plus tard, une fois la formule "testée et approuvée".

Gaëlle et Bastien ont d'ailleurs pris le temps de raconter leur expérience hors de Paris. (toutes les questions que vous vous posez, ils se les sont également posées !)

👉 Ils ont quitté Paris ! Retour d'expérience côté talent & entreprise.

Les principales erreurs à éviter

Évidemment, les grands changements ne se passent pas toujours comme prévus, mais Bastien et Gaëlle sont ravis de leur vie en région... et ils n'ont jamais regretté leur décision !

Voici cependant les principales erreurs à éviter pour un projet en région réussi :

  • Ne pas être assez préparés,
  • Idéaliser la vie sur place : décalage attentes/réalités,
  • S'intégrer uniquement par le travail,
  • Partir en région uniquement pour quitter Paris (ne pas oublier que Paris a du bon)

En un mot, parlez de votre projet autour de vous !

Il n'existe pas de méthode unique pour partir en région ! Tout commence par un questionnement profond qui tient compte des envies, contraintes et options de la personne qui se tient prête à partir.

Même si quitter Paris est une grande décision, rappelons-nous qu'aucun départ n'est irréversible !

Alors que vous ayez lu cet article par curiosité ou vraie volonté de préparer votre départ, je vous invite à échanger avec des gens qui ont osé quitter Paris. Et, pour se faire accompagner et découvrir les opportunités à Bordeaux, Nantes, Lyon, Marseille, Lille, Toulouse etc, c'est par ici !

Pour aller plus loin

Avizio est une solution de recrutement qui s'appuie sur un réseau de +450 top managers à Paris comme en Régions. On travaille avec plus de 120 entreprises dans toute la France pour justement connecter les meilleurs Talents avec les meilleurs entreprises ⇒ plus d'infos ici.

Camille Guise est consultante et coach certifiée, spécialisée en orientation & transition professionnelle.

Bastien Giner a quitté Paris pour Bordeaux en 2016. Il est Head of Innovation chez cdiscount.

Gaëlle Morisson a quitté Paris pour Lyon en 2018. Elle est VP Sales d'Indy (ex Georges.tech).

partager l'article

Restez informé !

Et recevez nos dernières actualités.