Comment Alexandre Prot recrute chez Qonto?

Découvrez les habitudes et bonnes pratiques d'Alexandre Prot, co-fondateur et CEO de Qonto pour son recrutement. Questions secrètes, postes ouverts, vous saurez tout!

minutes
04/2019

Le recrutement chez Qonto : Alexandre Prot nous explique !


Questions secrètes, postes ouverts, vous saurez tout!

Qui es tu en 3 phrases?

Je suis Alexandre Prot, co-fondateur et CEO de Qonto, Qonto c'est la néo-banque des PME et des entrepreneurs, on est actif en France et on va bientôt s'étendre en Europe.

Tu recrutes qui en ce moment?

On recrute beaucoup de gens, des techs/produits et des personnes plus business, donc sales, marketing, on va recruter probablement une centaine de personnes cette année, sur ces deux types de profils.

Comment tu t’es formé au recrutement?

Comme tout le monde j'allais dire, en faisant des recrutements, j'ai jamais vraiment beaucoup lu ou appris théoriquement sur le sujet, mais c'est plus en faisant des entretiens, en trouvant des bons profils sur Linkedin etc... qu'on arrive à affiner ses compétences de recrutement.

Quelle est ta question secrète en entretien?

Ca dépend un peu des profils mais j'aime bien demander ce que les gens changerait chez Qonto si ils arrivaient demain matin.

La réponse de candidat qui t'agace en entretien?

C'est quand je demande aux candidats si ils ont des questions et qu'ils me répondent non.

Tu t'es déjà trompé sur un candidat? A cause de quoi?

On est 130 aujourd'hui dans l'équipe, en 2,5 ans, on a recruté beaucoup de gens et évidement on s'est trompé aussi, plus qu'une fois. Je pense que quand on s'est trompé c'est qu'on a fait semblant de ne pas voir quelque chose dont on pensait que cela allait être un problème et effectivement souvent la première impression est la bonne et ça s'est souvent vérifié.

Une candidature qui t'a marquée?

Notre futur head of finance qui nous rejoint bientôt, et qui pendant tout le processus et une fois qu'on lui a fait l'offre a été quasiment au bord des larmes tellement elle avait l'air heureuse de nous rejoindre. Evidement c'est toujours agréable de voir ça...

Le métier le plus difficile à recruter selon toi?

Je dirais recruteur parce qu'à priori ils connaissent quand même les ficelles du métier, donc c'est plus difficile de recruter, de filtrer ces profils.

Tu préfères: chasseur ou pas chasseur?

Chasseurs

Tu préfères: miser sur les soft skills ou assurer les hard skills?

Assurer les hard skills mais je pense qu'en grandissent en terme de boite il faut arriver à passer plus sur les soft skills, et je pense que c'est un moment auquel on est aujourd'hui chez Qonto.

Tu préfères: intuition ou process?

Process...

Tu préfères: costard ou baskets en entretien?

Baskets

Tu préfères: lettre de motivation ou CV vidéo?

Aucun des deux. Je dirais lettre de motivation.

Tu préfères: debrief en fin d'entretien ou "on vous rappellera"?

Debrief en fin d'entretien.

AUTRES ARTICLES DE BLOG

Vous aimerez aussi ...

Recruter le bon DRH pour la bonne structure

Vous identifiez des besoins RH et avez décidé de recruter un ou une DRH. Évidemment vous allez chercher à recruter le profil aligné avec votre organisation mais comment savoir s’il sera le bon pour votre structure ? En tant que Head of People depuis plus d’une quinzaine d’année, évoluant moi-même au sein d’une communauté de DRH, j’ai une bonne idée des différents types de profils, des situations que nous devons affronter et les critères qui font selon moi un bon DRH. Suivez le guide !

Marie Tran

07/2022

Les outils des recruteurs

Il y a quelques jours je partageais un article qui expliquait qu’un bon recruteur en RPO doit savoir utiliser les bons outils. Pour compléter ce propos, je vous partage (et de façon non exhaustive) quelques outils que nous utilisons chez Avizio in Residence tout au long des process de recrutement. Ces outils sont propres à Avizio in Residence, le service de DRHs et Recruteurs en mission d’Avizio.

Aurélie Chabrol

07/2022

Comment le télétravail élargit le périmètre du recrutement

Nous n’allons pas refaire l’histoire, le télétravail s’est installé durablement dans notre quotidien tout comme le débat autour de ses modalités. De notre point de vue chez Avizio, c’est en effet un passage obligatoire entre les clients et les talents : Il y a ceux qui d’un côté souhaitent un retour à la vie de bureau et les autres qui, au contraire, ne jurent que par la flexibilité du télétravail. Le recruteur doit ainsi jongler entre les envies et besoins de chacun sans pour autant perdre de vue son objectif : trouver le profil parfait pour le job en question.

Amélie Devulder

06/2022