LES TALENTS CACHÉS d’AVIZIO
Paris
Talent

Laure Helary, CMO chez Jobteaser.

Dans cet épisode, Laure nous raconte son expérience de recrutement avec Avizio, les raisons qui l'ont conduite à accepter un nouveau challenge, et à rejoindre Jobteaser.

Laure Helary, CMO
chez Jobteaser

Raconte-nous ton actu récente et notamment cette prise de fonctions !

J'ai pris mon poste de CMO, il y a maintenant presque quatre mois. Autant dire que l'onboarding a été intense. Il y a énormément de choses à faire, tant sur la partie orga que sur les projets à structurer, etc. C'était super intéressant, j'avais l'impression d'avoir un boulevard devant moi, donc c'était plutôt stimulant. Sur la partie orga, on a quand même neuf postes ouverts dans l'équipe marketing. Il faut également structurer toute la partie pilotage/process et commencer à lancer des chantiers pour vraiment accélérer le business. Donc, c'est un peu intense, mais pour le coup, je m'éclate !


Quels ont été les éléments déclencheurs qui t'ont amenée à considérer ce nouveau challenge ?

Si je prends un peu de recul sur mon parcours, j'ai fait huit ans chez un gros pure player, une grosse machine, et au bout d'un certain temps, j'ai eu envie de voir un peu autre chose. Je me suis demandé quels étaient vraiment mes facteurs de motivation, et je me suis rendu compte que ce qui m'éclate, c'est d'accélérer le business et de contribuer à passer à l'étape d'après en allant chercher de la performance. Ce qui m'intéresse aussi, ce sont les étapes de structuration, de poser des bases solides pour une activité, pour que derrière, on puisse dérouler. Donc, je me suis assez spontanément tournée vers l'univers des scale-ups. Pour le coup, ce qui est parfait chez Jobteaser, c'est qu'il y a plusieurs cibles : à la fois B2C étudiante, et B2B corporate. On a en plus la particularité d'avoir une troisième cible, puisqu'on a aussi des écoles dans le scope. Pour un marketeur, c'est juste idéal de pouvoir travailler sur plusieurs cibles B2B/B2C.

Il y a également un gros focus sur le développement international, donc c'était parfait pour moi. On a une grosse priorité sur l'Allemagne aujourd'hui, et c'est intéressant, car ce marché ne fonctionne pas du tout comme le français. On doit concevoir notre activité spécifiquement pour le marché allemand. Il y a beaucoup de challenges marketing sur cette partie, à la fois sur la partie product marketing et sur la partie performance (acquisition, CRM...) pour mieux engager notre audience B2C étudiante. Du coup, le marketing est hyper structurant sur le développement en Allemagne, et c'est super challengeant !


Qu'est-ce qui t'a séduit dans l'approche Avizio?

Sur le principe, je trouve que l'approche par recommandation fait vraiment sens. Ça permet de s'appuyer sur l'avis d'experts, donc le concept de base, pour moi, est super intéressant. C'est le principe de la cooptation, mais à l'échelle du marché de l'emploi sur la France, c'est plutôt puissant.

Après, je trouve qu'il y a eu un super suivi, notamment avec Henri sur la compréhension de ce que je recherchais, de ce que je pouvais apporter. Du coup, j'avais des propositions qui étaient vraiment pertinentes en termes de fit avec les besoins des entreprises, donc, un bon positionnement sur les différents postes.

Puis, sur le process, les équipes étaient présentes au bon moment, avec le bon niveau de feedback pour que le processus se déroule bien. Pour le coup, en plus, tous les échanges que j'ai pu avoir avec les équipes, ça se passait bien, c'était très professionnel, mais il y avait quand même une forme d'accessibilité et de proximité qui met en confiance. On pouvait discuter de tous les sujets de façon hyper transparente. Je me dis que c'est une relation qui est constructive et qu'on pourrait développer. Aujourd'hui, si j'ai un besoin, je fais appel à Avizio, ça fait sens pour moi !


D'un point de vue talent, comment perçois-tu le secteur dans lequel tu bosses ?

Avec le Covid, il y a eu chez JobTeaser une phase de consolidation. On s'est vraiment recentrés sur les talents existants. Là, ça repart, donc on se pose la question de recruter à nouveau. Sur la partie marketing, en l'occurrence, il y a beaucoup de recrutements ouverts parce qu'il y a un vrai besoin de construire l'équipe. De plus, on est aujourd’hui dans une phase de scale, avec un enjeu de sénioriser les équipes, à tous les niveaux. 

Après, notre activité, c'est vraiment le marché des jeunes talents. Là, ce qu'on constate, c'est qu'il y a eu une période un peu plus compliquée avec le Covid. Les entreprises se posent pas mal de questions, et les premiers postes coupés, ce sont les prestas et les freelances. Après, les stages et alternances sont aussi fortement impactés. 

L'année dernière a été compliquée pour les jeunes talents, c'est pour ça qu'il y a eu beaucoup d'initiatives mises en place par le gouvernement, dont "un jeune, une solution", à laquelle Jobteaser a pris part. Nous avons également monté un partenariat avec la French Tech, par exemple, pour accélérer sur le recrutement des jeunes talents et aider ces jeunes à se positionner sur l'univers des startups, expliquer l'environnement, et derrière, leur permettre d'y accéder. Notre mission fait d'autant plus sens dans le contexte actuel, d'aider les talents à trouver leur voie et à se positionner sur le marché de l'emploi.

Aussi, ce que je constate, c'est qu'il y a un véritable attrait, notamment sur la partie scale-up auprès des talents. Ce sont à la fois des jeunes talents, des talents confirmés et des plus séniors. C'est assez intéressant à noter, à priori pour des raisons assez similaires aux miennes : le besoin d'accompagner les phases de croissance. Je pense qu'il y a un bon match aussi, entre l'entreprise qui a besoin de se professionnaliser, et les attentes des profils qui ont besoin d'être sans doute dans des environnements moins politiques, plus humains/accessibles, avec des delivery plus rapides où ils peuvent apporter leurs compétences. Donc, je trouve que c'est plus facile de recruter en ce moment. Ça dépend aussi des postes ! Il y a des postes qui sont en très forte tension, je ne vous apprends rien : Product Management, IT, Product Design, etc, ce sont des sujets très compliqués. Mais sur le reste, il y a quand même une forme de dynamisme, et sur des bons profils !


Comment perçois-tu l'écosystème startup dans 10 ans ?

Ce que j'observe, c'est que l'écosystème startup est en train d'accélérer à une vitesse incroyable. Pour le coup, je pense que le Covid y contribue aussi  : à la digitalisation, au besoin d'avoir plus de performance, d'accessibilité, etc. Ce qui se passe sur le marché en ce moment, c'est complètement dingue, on voit des levées extraordinaires tous les jours. Je pense que ça va continuer à s'accélérer très fortement, et du coup, il va vraiment y avoir des enjeux de professionnalisation sur les équipes.

Toutes ces entreprises sont en train de passer de la phase de startup à la phase de scaleup, et on constate que dans les levées, il y a aussi une grosse partie du sujet qui est de faire rentrer des talents plus séniors pour structurer l'activité. Je pense que le transfert dont je parlais juste avant (des profils qui étaient dans des structures plus classiques, plus grosses, etc), va continuer à s'accélérer vers l'univers startups/scaleups. C'est un univers hyper attractif/dynamique, dans lequel il se passe plein de choses, dans lequel il y a de fortes ambitions, et qui, en terme de delivery va beaucoup plus vite que dans des environnements qui peuvent être plus classiques, mais aussi beaucoup plus lents. C'est hyper stimulant pour des profils qualifiés.

Après, pour le coup, je pense que sur la partie Tech, ça va continuer à mettre tout ce qui est : Développeurs, Product Management, Design, Marketing, encore plus sous tension, parce que les besoins sont du côté client.


Qu'est-ce qui te plaît le plus dans ton job?

C'est vraiment le fait de pouvoir adresser plusieurs cibles : étudiants B2C, corporate B2B, et les écoles, qui sont à la croisée des chemins entre B2B et B2C. Ça, c'est vraiment super stimulant pour un marketeur. La dimension internationale et le fait d'être hyper contributeur aux enjeux d'accélération de l'entreprise aussi ! Aujourd'hui, Jobteaser connaît un énorme succès, et pour passer à l'étape d'après, il y a beaucoup de sujets qui sont portés par le marketing : autour de la marque, du développement, de l'engagement des audiences, donc, c'est parfait. C'est vraiment ce qui me plaît le plus. En plus, j'ai une équipe qui est en construction, mais celle qui est déjà présente envoie du lourd, donc c'est super !

Parle-nous de ton side-project !

En ce moment, c'est un peu chargé, et il se trouve qu'en parallèle, j'ai à la maison deux enfants, dont un petit bébé de 7 mois. Donc, pour le side-project, je ne sais pas si changer des couches et se réveiller la nuit pour faire des câlins ça compte ? Mais à court terme, je ne peux pas donner plus ! ;)

Expériences

Chief Marketing Officer

Jobteaser

< 1 an

VP Marketing

Privateaser

> 1 an

International Marketing Director

Veepee

> 8 ans

À LA UNE

Les autres Talents

Restez informé !

Et recevez nos dernières actualités.