le club des talents avizio
placeholder bleu
Paris
placeholder bleu

Stancer nous a fait confiance dans le recrutement de Samuel Caillaud

Dans cet épisode Samuel nous raconte son expérience de recrutement avec Avizio, son quotidien et ses conseils en tant que Developpeur Back End chez Stancer.

Samuel Caillaud, Developpeur Back End
chez Stancer

Décris Stancer en 1 phrase

Stancer est un prestataire de paiement, un intermédiaire pour permettre aux petits commerçants d’avoir des terminaux de paiement et des moyens pour faciliter l’encaissement.

Depuis combien de temps es-tu en poste et quels ont été tes premiers chantiers ?

Je suis en poste depuis février 2023 donc 4 mois. J’ai principalement développé des fonctionnalités pour l’espace client chez Stancer. On est une dizaine de développeurs et on fonctionne sur différents aspects dans l’encaissement des paiements pour proposer aux clients un espace permettant de gérer ses transactions. On gère aussi le remboursement des contestations. L’idée c’est qu’on a beaucoup de développeurs qui arrivent donc qu’il faut accompagner pour qu’ils connaissent le produit, le monde bancaire, et en même temps développer les fonctionnalités, réparer les bugs…

C’est quoi le job de développeur back-end chez Stancer ?

C’est avant tout le développement des nouvelles fonctionnalités dans un langage python. Ensuite, c’est aussi travailler avec une base de données qui contient des milliards de lignes. Il faut aussi trouver des compromis : il n’y a pas toujours des solutions, il faut composer avec ce qu’on a avec les contraintes réglementaires, de code, d’infrastructure... La communication fait aussi parti de notre quotidien car on est une trentaine de développeurs aujourd’hui, on va grossir dans l’année et l‘idée c’est que chacun puisse comprendre où on en est, ce qui nous reste à faire, et s’organiser ensemble pour y arriver !

Quelles sont les parties prenantes avec lesquelles tu bosses au quotidien ?

Je peux être amené à travailler avec tout le monde : du CEO à la finance en passant par le Product Owner, qui est gestionnaire de projet et qui fait l’interface entre besoins clients et développeurs. Je travaille aussi avec l’équipe commerciale pour voir comment le produit doit être perçu et utilisé par les clients, et également l’équipe graphisme et expérience utilisateur, pour acter davantage la matérialisation du projet.

Quel a été ton parcours ?

J’ai fait une école d’ingénieur spécialité aéronautique mécanique, et j’ai d’abord travaillé dans l’industrie chez Safran, je faisais des moteurs d’avion à Melun. Le covid m’a fait changer d’état d’esprit par rapport au travail. J’ai pris de ce que j’aimais : le code et la relation avec les gens, et j’ai retiré ce qui était moins agréable pour moi : les trajets, les difficultés de moyens pour travailler. Et me voilà chez Stancer avec une équipe agréable (même si j’avais déjà une équipe agréable avant !) du développement de code, et la satisfaction des besoins client.

Comment es-tu passé de Safran (grand groupe) à Stancer (startup) ?

Dans la transition d’un grand groupe vers une boite plus restreinte, il y a les mêmes composantes : on interagit avec mêmes personnes et il y a ce coté équipe / projet.

Le deuxième élément c’est comment le travail se fait, en général c’es plus facile de bosser dans une petite équipe car les responsabilités sont moins silotées, il est plus facile de communiquer le besoin et d’avoir le répondant en face. C’est aussi plus facile de voir les interfaces : avec qui on doit travailler pour que quelque chose se fasse. Malheureusement dans beaucoup de grand groupes on a des adresses email « boite au lettres » et on ne sait même pas si la demande a été vue avant de pouvoir relancer ou d’avoir quelque chose qui se fait. En startup, il y a beaucoup moins de lenteur, d’inertie. Les difficultés sont plus faciles à surmonter et on communique mieux avec les autres.

C’est quoi les 3 qualités à avoir pour être un bon développeur Back-End ?

La première qualité à avoir est la concentration, ensuite l’attention au détail car le code est un langage et la moindre virgule mal placée peut générer un bug. Une autre qualité importante est plus liée à la patience, au fait d’accepter qu’on n’aura pas forcément la solution tout de suite mais elle viendra !

Comment es-tu entré en contact avec Avizio ?

Via un ami qui connaissait Avizio et plus spécifiquement des personnes chez Avizio. Il a fait le lien entre moi, qui recherchait un job dans la tech, et Avizio, qui proposait des jobs dans la tech. On s’est donc rencontrés, ça s’est très bien passé et tout de suite j’ai senti un alignement entre mes besoins, les besoins des entreprises que je voyais en entretien grâce à Avizio, et l’énergie que mettait Avizio et Alexandra pour que mon profil soit visible, cohérent, et qu’il fonctionne. En moins d’un mois, j’ai trouvé un job là ou je suis actuellement !

Un mot sur le suivi d’Avizio ?

Le premier bénéfice est la capacité à comprendre les enjeux des boites comme des candidats, à faire cette relation qui est souvent difficile car les talents manquent de visibilité. Le deuxième élément c’est le besoin d’un intermédiaire qui comprend le marché, les enjeux, et qui y répond vite. Alexandra a toujours été derrière les différentes personnes pour que les choses ne trainent pas. En 2 semaines j’avais une offre et une promesse d’embauche signée !

Expériences précédentes

Developpeur Back-End

Stancer

Ingénieur

Safran

Ingénieur

Airbus
Le club des talents Avizio
placeholder bleu
Paris
placeholder bleu

C'est notre fierté d'avoir accompagné Samuel Caillaud, Developpeur Back End chez Stancer

left png
J'ai senti de la part d'Avizio et Alexandra une réelle capacité à comprendre les enjeux des entreprises comme des candidats, à faire cette relation qui est souvent difficile car les talents manquent de visibilité. Alexandra a toujours été derrière les différentes personnes pour que les choses ne trainent pas. En 2 semaines j’avais une offre et une promesse d’embauche signée !
right png

NOTRE CLIENT EN OR

Stancer

un recrutement à forts enjeux

Nous avons sûrement le challenge qui te correspond

Nous sommes weekday, faisons connaissance

👇
Indique nous la personne avec qui nous pourrions discuter de tes expériences 🤝
C'est important, notre démarche est basée sur un recrutement par recommandation.
💌Merci, un membre de l'équipe Talent te contactera rapidement !
En attendant, tu peux dores et déjà rejoindre l'aventure ici 🔥
Oupss! Si le problème persiste, contactez-nous par emailavec grand plaisir !

Pour ne rien louper !

Inscrivez-vous à notre newsletter ultra quali

Samuel Caillaud, Developpeur Back End chez Stancer

Tech
expériences précédentes

Developpeur Back-End

Stancer

Ingénieur

Safran

Ingénieur

Airbus

Décris Stancer en 1 phrase

Stancer est un prestataire de paiement, un intermédiaire pour permettre aux petits commerçants d’avoir des terminaux de paiement et des moyens pour faciliter l’encaissement.

Depuis combien de temps es-tu en poste et quels ont été tes premiers chantiers ?

Je suis en poste depuis février 2023 donc 4 mois. J’ai principalement développé des fonctionnalités pour l’espace client chez Stancer. On est une dizaine de développeurs et on fonctionne sur différents aspects dans l’encaissement des paiements pour proposer aux clients un espace permettant de gérer ses transactions. On gère aussi le remboursement des contestations. L’idée c’est qu’on a beaucoup de développeurs qui arrivent donc qu’il faut accompagner pour qu’ils connaissent le produit, le monde bancaire, et en même temps développer les fonctionnalités, réparer les bugs…

C’est quoi le job de développeur back-end chez Stancer ?

C’est avant tout le développement des nouvelles fonctionnalités dans un langage python. Ensuite, c’est aussi travailler avec une base de données qui contient des milliards de lignes. Il faut aussi trouver des compromis : il n’y a pas toujours des solutions, il faut composer avec ce qu’on a avec les contraintes réglementaires, de code, d’infrastructure... La communication fait aussi parti de notre quotidien car on est une trentaine de développeurs aujourd’hui, on va grossir dans l’année et l‘idée c’est que chacun puisse comprendre où on en est, ce qui nous reste à faire, et s’organiser ensemble pour y arriver !

Quelles sont les parties prenantes avec lesquelles tu bosses au quotidien ?

Je peux être amené à travailler avec tout le monde : du CEO à la finance en passant par le Product Owner, qui est gestionnaire de projet et qui fait l’interface entre besoins clients et développeurs. Je travaille aussi avec l’équipe commerciale pour voir comment le produit doit être perçu et utilisé par les clients, et également l’équipe graphisme et expérience utilisateur, pour acter davantage la matérialisation du projet.

Quel a été ton parcours ?

J’ai fait une école d’ingénieur spécialité aéronautique mécanique, et j’ai d’abord travaillé dans l’industrie chez Safran, je faisais des moteurs d’avion à Melun. Le covid m’a fait changer d’état d’esprit par rapport au travail. J’ai pris de ce que j’aimais : le code et la relation avec les gens, et j’ai retiré ce qui était moins agréable pour moi : les trajets, les difficultés de moyens pour travailler. Et me voilà chez Stancer avec une équipe agréable (même si j’avais déjà une équipe agréable avant !) du développement de code, et la satisfaction des besoins client.

Comment es-tu passé de Safran (grand groupe) à Stancer (startup) ?

Dans la transition d’un grand groupe vers une boite plus restreinte, il y a les mêmes composantes : on interagit avec mêmes personnes et il y a ce coté équipe / projet.

Le deuxième élément c’est comment le travail se fait, en général c’es plus facile de bosser dans une petite équipe car les responsabilités sont moins silotées, il est plus facile de communiquer le besoin et d’avoir le répondant en face. C’est aussi plus facile de voir les interfaces : avec qui on doit travailler pour que quelque chose se fasse. Malheureusement dans beaucoup de grand groupes on a des adresses email « boite au lettres » et on ne sait même pas si la demande a été vue avant de pouvoir relancer ou d’avoir quelque chose qui se fait. En startup, il y a beaucoup moins de lenteur, d’inertie. Les difficultés sont plus faciles à surmonter et on communique mieux avec les autres.

C’est quoi les 3 qualités à avoir pour être un bon développeur Back-End ?

La première qualité à avoir est la concentration, ensuite l’attention au détail car le code est un langage et la moindre virgule mal placée peut générer un bug. Une autre qualité importante est plus liée à la patience, au fait d’accepter qu’on n’aura pas forcément la solution tout de suite mais elle viendra !

Comment es-tu entré en contact avec Avizio ?

Via un ami qui connaissait Avizio et plus spécifiquement des personnes chez Avizio. Il a fait le lien entre moi, qui recherchait un job dans la tech, et Avizio, qui proposait des jobs dans la tech. On s’est donc rencontrés, ça s’est très bien passé et tout de suite j’ai senti un alignement entre mes besoins, les besoins des entreprises que je voyais en entretien grâce à Avizio, et l’énergie que mettait Avizio et Alexandra pour que mon profil soit visible, cohérent, et qu’il fonctionne. En moins d’un mois, j’ai trouvé un job là ou je suis actuellement !

Un mot sur le suivi d’Avizio ?

Le premier bénéfice est la capacité à comprendre les enjeux des boites comme des candidats, à faire cette relation qui est souvent difficile car les talents manquent de visibilité. Le deuxième élément c’est le besoin d’un intermédiaire qui comprend le marché, les enjeux, et qui y répond vite. Alexandra a toujours été derrière les différentes personnes pour que les choses ne trainent pas. En 2 semaines j’avais une offre et une promesse d’embauche signée !

Nous sommes weekday, faisons connaissance

Indique nous la personne avec qui nous pourrions discuter de tes expériences 🤝
C'est important, notre démarche est basée sur un recrutement par recommandation.
💌Merci, un membre de l'équipe Talent te contactera rapidement !
En attendant, tu peux dores et déjà rejoindre l'aventure ici 🔥
Oupss! Si le problème persiste, contactez-nous par emailavec grand plaisir !