le club des talents avizio
placeholder bleu
Paris
placeholder bleu

AddWorking nous a fait confiance dans le recrutement de Christophe Sirot

Dans cet épisode, Christophe nous raconte son expérience de recrutement avec Avizio, les raisons qui l'ont conduit à accepter un nouveau challenge , et à rejoindre AddWorking.

Christophe Sirot, Head of Sales
chez AddWorking

Raconte-nous ton actu récente et notamment cette nouvelle prise de poste !

J’ai pris le poste de Head of Sales début novembre 2021 avec à ce moment-là une équipe d’une seule personne. Depuis, en 4 mois, l’équipe commerciale s’est agrandie et elle comprend maintenant 8 personnes, avec une segmentation Sales Grands Comptes et PME.
Quand je suis arrivé, il y avait plein de sujets chauds à traiter.

Les 3 principaux : le recrutement tout d’abord. AddWorking a levé des fonds l’été dernier pour développer la boîte d’un point de vue commercial, il fallait donc recruter l’équipe. J’avais un deuxième sujet ensuite : le CRM. Il était utilisé en marketing mais pas du tout en Sales. Il a fallu mettre en place et “sizer” le CRM pour eux. Et le troisième gros chantier était la définition du Sales Playbook et les process à mettre en place. Ça part de la rédaction des scripts de mails, au benchmark et à la mise en place des outils dont on a besoin pour faire de l’inbound/outbound: je teste, j’écris, je re-teste sans cesse.


Un mot sur AddWorking et ses clients

AddWorking est une plateforme SAAS qui permet de simplifier la relation avec les sous-traitants et faire plus de business avec eux.

Nos clients sont principalement des grands groupes français car notre produit répond plus aux besoins de ces grands groupes.


Quels ont été les éléments déclencheurs qui t’ont amené à considérer ce nouveau challenge ?

J’ai quitté Doctolib juste avant le covid, et j’ai choisi d’investir dans une entreprise, de lui donner une seconde vie. J’en ai profité pour me former en Growth Hacking, et me recentrer sur ma famille. Et au bout d’un an et demi la fibre du commercial m'a rattrapé, et j’ai eu envie de rejoindre un projet, de parler à des clients. Pour autant, le contexte n’était pas le meilleur pour moi de créer une boîte et j’ai croisé le chemin d’Avizio et d’AddWorking.

Ce qui m’a plu chez AddWorking c’est : le mindset, la bienveillance. J’ai bossé dans pas mal de boîtes avant, et j’ai toujours fait attention à l’humain au partage, à être dans une boîte bienveillante.

Avant de rentrer en process chez AddWorking, j’étais dans 4 process et pour être honnête dans mon tableau décisionnel AddWorking était en dernier. Quand je les ai rencontrés ils sont passés premiers et j’ai choisi d’aller chez eux même si c’était le challenge le plus difficile.
C’était LA boîte avec laquelle je voulais bosser, je me suis tout de suite senti comme faisant partie de l’entreprise. J’ai été charmé par le cadre de travail, par les gens. Toutes les personnes avec lesquelles je discutais, et pas uniquement le COMEX, étaient à l’aise, parlaient facilement de la boîte, ça m’a rassuré et convaincu. 

 

Qu’est-ce qui t’a séduit dans l’approche Avizio ?

J’ai connu Avizio car Henri était mon N+2 chez MonDocteur. C'était une expérience incroyable, une boîte en or. Je savais que Avizio avec Henri à sa tête c’était la même chose. Ce n’était pas dire "on est un cabinet de recrutement traditionnel" mais "on va essayer de bouger les lignes". Thomas s’est occupé de moi et très vite on s’est trouvé des ADN communs.
Ce que j’ai aimé, c’est que Avizio ne va pas chercher les candidats sur des points du type : “qu’est-ce que tu as fait, quel est ton CV, c’est quoi tes KPI ?”. C’était plutôt un échange du type : “qu’est-ce qui est important pour toi, qu’est-ce que tu vas chercher, qu’est-ce que tu vas mettre en avant ? ” des questions disruptives !

Thomas n’a rien lâché, il a toujours essayé de trouver un projet en correspondance avec mes envies humaines mais pas forcément avec ce que j’avais envie de faire sur le secteur d’activité.
Au début quand il me présente AddWorking, je réponds que le secteur d’activité ne m’intéresse pas. Il m’a quand même dit que je devrais parler avec eux. Et quand j’ai échangé avec AddWorking et entendu leur discours, j’ai compris toute l’expertise de Thomas. Il avait su repérer les points communs. Il a fait matcher non pas Christophe Sirot Head of Sales, mais mes envies humaines et les envies de la boîte en face. 

Peux-tu nous décrire ton métier de Head of Sales ?


Mon métier de Head of Sales aujourd’hui est hyper opérationnel, je passe beaucoup de temps avec l’équipe, car c’est une jeune équipe que je viens de recruter. C’est un métier difficile car il y a beaucoup de sujets et pas assez de temps pour tout faire, c’est une boîte ambitieuse. Mon quotidien est cool, la stratégie change, les cibles changent : c’est très enrichissant car ça me sort de sa zone de confort. AddWorking, ce n’est pas le genre de boîte où tu arrives et tout est déjà fait. 

En tant que Head of Sales, je fais zéro prospection. Aujourd'hui, c'est un choix car je préfère accompagner : cela me prend 30 % de temps. Les 70 % restant correspondent à du travail sur les process à mettre en place. Je me considère comme un facilitateur pour mon équipe. J'écris leur séquence et leur script. Je les aide, je fais beaucoup de démo avec eux, pour justement porter un discours différent.

 

D'un point de vue talent comment vois-tu l’écosysteme startup dans 10 ans ?

Les startups sont des boîtes très agiles, différentes des boîtes traditionnelles plus lourdes. Dans cet écosystème, on est dans un monde qui va hyper vite : celles qui sortent leur épingle du jeu ce sont les startups. Pour moi les boîtes qui subsisteront dans dix ans, ce seront les boîtes capables de s'adapter rapidement et facilement au marché comme en France. Parce que des crises il y en aura encore.

  

Qu'est ce qui te plaît le plus dans ton job aujourd'hui ?

J'apprends tous les jours. C'est un secteur que je connais mal. Je parle avec des interlocuteurs de haut niveau. Et honnêtement, ça met une grosse pression parce qu'avant je parlais avec des médecins ou des groupements cliniques, un secteur que je maîtrisais très bien. Là je parle avec des responsables achats, des responsables juridiques, des patrons de grosses boîtes et j’adore ça. Les échanges sont très riches.

Et ce que j'aime beaucoup aussi ce sont les gens avec qui travaillent, c’est un vrai plaisir de travailler avec des gens qui sont très sympas.

 

Est-ce que tu as un side project dont tu voudrais parler ? 

J'en ai un, mais il est un peu prématuré d'en parler aujourd'hui. Mais oui, j'ai quelque chose en tête et ça a rapport avec la RSE ;)

C'est quoi un talent caché ?

Mon talent caché, c'est que je suis hypercommunicant. Je parle beaucoup. Et cela m’aide à m’adapter aux interlocuteurs que j'ai en face de moi, tout en écoutant beaucoup aussi. Je n'ai jamais vraiment de problème avec les gens parce que, comme je parle beaucoup, j'exprime beaucoup, je n'arrive pas à la phase problème puisqu'on en a parlé avant !

Expériences précédentes

Head of Sales

AddWorking

Directeur commercial Associé

Ikone

Regional Manager

Doctolib
Le club des talents Avizio
placeholder bleu
Paris
placeholder bleu

C'est notre fierté d'avoir accompagné Christophe Sirot, Head of Sales chez AddWorking

left png
J’ai trouvé grâce à Avizio une boîte en adéquation avec mes savoirs faire mais aussi et surtout mes savoir-être. Merci à Thomas pour son aide et Ludmila pour son indéfectible bienveillance. Je recommande Avizio !
right png

NOTRE CLIENT EN OR

AddWorking

left png
L'équipe d'Avizio est très pro et réactive. Une bonne compréhension des besoins avec un alignement des profils.
right png
Julien Pérona
Co-fondateur & CEO
chez

un recrutement à forts enjeux

AddWorking recrute un Head of Sales pour structurer une équipe et développer sa croissance commerciale

Prendre le relais du CEO

Depuis la création d’AddWorking, le département commercial était géré par son CEO. Le choix fort a été fait de déléguer ce sujet stratégique à un Head of Sales de métier, un expert du sujet, pour accélérer la croissance du portefeuille clients..

Un Head of Sales opérationnel

AddWorking recherchait un profil avec l’expérience dans la création d’équipes Sales en contexte d’hypercroissance et en SAAS. Le poste demandait également de fortes compétences en management pour être en mesure de porter l’équipe et la faire progresser.

Un Sales Machine

En tant que Head of Sales, Christophe est en charge de tout le process Sales : du traitement de l’inbound/outbound au suivi des KPI, en passant par le management d’équipe, qu’il s’apprête à recruter dans toute la France. Il reste par ailleurs très proche du terrain en portant le portefeuille de clients grands comptes.

Nous avons sûrement le challenge qui te correspond

Nous sommes weekday, faisons connaissance

👇
Indique nous la personne avec qui nous pourrions discuter de tes expériences 🤝
C'est important, notre démarche est basée sur un recrutement par recommandation.
💌Merci, un membre de l'équipe Talent te contactera rapidement !
En attendant, tu peux dores et déjà rejoindre l'aventure ici 🔥
Oupss! Si le problème persiste, contactez-nous par emailavec grand plaisir !

Pour ne rien louper !

Inscrivez-vous à notre newsletter ultra quali

Christophe Sirot, Head of Sales chez AddWorking

Business
expériences précédentes

Head of Sales

AddWorking

Directeur commercial Associé

Ikone

Regional Manager

Doctolib

Raconte-nous ton actu récente et notamment cette nouvelle prise de poste !

J’ai pris le poste de Head of Sales début novembre 2021 avec à ce moment-là une équipe d’une seule personne. Depuis, en 4 mois, l’équipe commerciale s’est agrandie et elle comprend maintenant 8 personnes, avec une segmentation Sales Grands Comptes et PME.
Quand je suis arrivé, il y avait plein de sujets chauds à traiter.

Les 3 principaux : le recrutement tout d’abord. AddWorking a levé des fonds l’été dernier pour développer la boîte d’un point de vue commercial, il fallait donc recruter l’équipe. J’avais un deuxième sujet ensuite : le CRM. Il était utilisé en marketing mais pas du tout en Sales. Il a fallu mettre en place et “sizer” le CRM pour eux. Et le troisième gros chantier était la définition du Sales Playbook et les process à mettre en place. Ça part de la rédaction des scripts de mails, au benchmark et à la mise en place des outils dont on a besoin pour faire de l’inbound/outbound: je teste, j’écris, je re-teste sans cesse.


Un mot sur AddWorking et ses clients

AddWorking est une plateforme SAAS qui permet de simplifier la relation avec les sous-traitants et faire plus de business avec eux.

Nos clients sont principalement des grands groupes français car notre produit répond plus aux besoins de ces grands groupes.


Quels ont été les éléments déclencheurs qui t’ont amené à considérer ce nouveau challenge ?

J’ai quitté Doctolib juste avant le covid, et j’ai choisi d’investir dans une entreprise, de lui donner une seconde vie. J’en ai profité pour me former en Growth Hacking, et me recentrer sur ma famille. Et au bout d’un an et demi la fibre du commercial m'a rattrapé, et j’ai eu envie de rejoindre un projet, de parler à des clients. Pour autant, le contexte n’était pas le meilleur pour moi de créer une boîte et j’ai croisé le chemin d’Avizio et d’AddWorking.

Ce qui m’a plu chez AddWorking c’est : le mindset, la bienveillance. J’ai bossé dans pas mal de boîtes avant, et j’ai toujours fait attention à l’humain au partage, à être dans une boîte bienveillante.

Avant de rentrer en process chez AddWorking, j’étais dans 4 process et pour être honnête dans mon tableau décisionnel AddWorking était en dernier. Quand je les ai rencontrés ils sont passés premiers et j’ai choisi d’aller chez eux même si c’était le challenge le plus difficile.
C’était LA boîte avec laquelle je voulais bosser, je me suis tout de suite senti comme faisant partie de l’entreprise. J’ai été charmé par le cadre de travail, par les gens. Toutes les personnes avec lesquelles je discutais, et pas uniquement le COMEX, étaient à l’aise, parlaient facilement de la boîte, ça m’a rassuré et convaincu. 

 

Qu’est-ce qui t’a séduit dans l’approche Avizio ?

J’ai connu Avizio car Henri était mon N+2 chez MonDocteur. C'était une expérience incroyable, une boîte en or. Je savais que Avizio avec Henri à sa tête c’était la même chose. Ce n’était pas dire "on est un cabinet de recrutement traditionnel" mais "on va essayer de bouger les lignes". Thomas s’est occupé de moi et très vite on s’est trouvé des ADN communs.
Ce que j’ai aimé, c’est que Avizio ne va pas chercher les candidats sur des points du type : “qu’est-ce que tu as fait, quel est ton CV, c’est quoi tes KPI ?”. C’était plutôt un échange du type : “qu’est-ce qui est important pour toi, qu’est-ce que tu vas chercher, qu’est-ce que tu vas mettre en avant ? ” des questions disruptives !

Thomas n’a rien lâché, il a toujours essayé de trouver un projet en correspondance avec mes envies humaines mais pas forcément avec ce que j’avais envie de faire sur le secteur d’activité.
Au début quand il me présente AddWorking, je réponds que le secteur d’activité ne m’intéresse pas. Il m’a quand même dit que je devrais parler avec eux. Et quand j’ai échangé avec AddWorking et entendu leur discours, j’ai compris toute l’expertise de Thomas. Il avait su repérer les points communs. Il a fait matcher non pas Christophe Sirot Head of Sales, mais mes envies humaines et les envies de la boîte en face. 

Peux-tu nous décrire ton métier de Head of Sales ?


Mon métier de Head of Sales aujourd’hui est hyper opérationnel, je passe beaucoup de temps avec l’équipe, car c’est une jeune équipe que je viens de recruter. C’est un métier difficile car il y a beaucoup de sujets et pas assez de temps pour tout faire, c’est une boîte ambitieuse. Mon quotidien est cool, la stratégie change, les cibles changent : c’est très enrichissant car ça me sort de sa zone de confort. AddWorking, ce n’est pas le genre de boîte où tu arrives et tout est déjà fait. 

En tant que Head of Sales, je fais zéro prospection. Aujourd'hui, c'est un choix car je préfère accompagner : cela me prend 30 % de temps. Les 70 % restant correspondent à du travail sur les process à mettre en place. Je me considère comme un facilitateur pour mon équipe. J'écris leur séquence et leur script. Je les aide, je fais beaucoup de démo avec eux, pour justement porter un discours différent.

 

D'un point de vue talent comment vois-tu l’écosysteme startup dans 10 ans ?

Les startups sont des boîtes très agiles, différentes des boîtes traditionnelles plus lourdes. Dans cet écosystème, on est dans un monde qui va hyper vite : celles qui sortent leur épingle du jeu ce sont les startups. Pour moi les boîtes qui subsisteront dans dix ans, ce seront les boîtes capables de s'adapter rapidement et facilement au marché comme en France. Parce que des crises il y en aura encore.

  

Qu'est ce qui te plaît le plus dans ton job aujourd'hui ?

J'apprends tous les jours. C'est un secteur que je connais mal. Je parle avec des interlocuteurs de haut niveau. Et honnêtement, ça met une grosse pression parce qu'avant je parlais avec des médecins ou des groupements cliniques, un secteur que je maîtrisais très bien. Là je parle avec des responsables achats, des responsables juridiques, des patrons de grosses boîtes et j’adore ça. Les échanges sont très riches.

Et ce que j'aime beaucoup aussi ce sont les gens avec qui travaillent, c’est un vrai plaisir de travailler avec des gens qui sont très sympas.

 

Est-ce que tu as un side project dont tu voudrais parler ? 

J'en ai un, mais il est un peu prématuré d'en parler aujourd'hui. Mais oui, j'ai quelque chose en tête et ça a rapport avec la RSE ;)

C'est quoi un talent caché ?

Mon talent caché, c'est que je suis hypercommunicant. Je parle beaucoup. Et cela m’aide à m’adapter aux interlocuteurs que j'ai en face de moi, tout en écoutant beaucoup aussi. Je n'ai jamais vraiment de problème avec les gens parce que, comme je parle beaucoup, j'exprime beaucoup, je n'arrive pas à la phase problème puisqu'on en a parlé avant !

Nous sommes weekday, faisons connaissance

Indique nous la personne avec qui nous pourrions discuter de tes expériences 🤝
C'est important, notre démarche est basée sur un recrutement par recommandation.
💌Merci, un membre de l'équipe Talent te contactera rapidement !
En attendant, tu peux dores et déjà rejoindre l'aventure ici 🔥
Oupss! Si le problème persiste, contactez-nous par emailavec grand plaisir !